Decamps : “Tout simplement hallucinant”

Ils n’y sont pas encore, mais la victoire de dimanche les met sur la bonne voie. En battant Salon Bel Air (3-2) en match en retard, les U17 R2 de Derek Decamps se sont emparés de la 2ème place du championnat derrière Gémenos. Mais le plus dingue, c’est le scénario de la rencontre… digne des grandes soirées de Ligue des Champions !

A Salon, les jeunes Dragons débutent (très) mal la rencontre. Nous avons mal entamé le match en concédant l’ouverture du score à la 12ème minute sur un coup-franc détourné de 30 mètres qui prend notre gardien à contre pied, souffle Derek Decamps, l’éducateur ascéiste. A la 32ème minute, encore sur un coup-franc, Salon prend le large et nous ne parvenons pas à revenir au score malgré les nombreuses occasions. Nous le savions, cette équipe était athlétique et il fallait limiter les fautes.”

Remontés à bloc, les Cannois attaquent le second acte tambour battant… La deuxième mi-temps fut à sens unique, 3 montants, un penalty raté, plusieurs face-à-face, des frappes et des centres à tout-va mais rien n’y faisait, il manquait toujours le but…”. Mais à force d’insister… “Il aura fallu attendre la 76ème minute et un autre penalty d’Amin afin de pouvoir revenir dans cette rencontre. S’ensuit toujours le siège du but adverse et l’égalisation arrive à la 90ème minute sur un centre de Rafael, notre défenseur central, Loris, reprend de volée dans la surface.”

“Quelle force mentale !”

Après avoir été menés 0-2, les Cannois égalisent donc à 2-2 et continuent à faire le siège de l’équipe adverse. Derrière, nous nous procurons encore 2, 3 occasions et, à la 94ème minute, la délivrance. Rémy signe son retour dans le groupe de la plus belle des manières en marquent le 3ème but !”

Une victoire sur le fil qui a impressionné le coach. “Quelle force mentale de la part du groupe ! Je n’ai jamais connu un match autant à sens unique de ma carrière. Tout simplement hallucinant et pourtant nous avons failli passer à la trappe… Il n’y a que le foot pour vous faire vivre des émotions pareilles. Peut-être que les jeunes ont trop regardé la Champions League la semaine dernière !”

Malgré la victoire, le technicien cannois ne s’enflamme pas, loin de là. “Je ferai un bilan avec les joueurs cette semaine car je ne suis pas satisfait du visage affiché en première période. Et contre Gémenos, dimanche, nous ne pourrons pas nous le permettre. Il reste 2 matchs à gagner pour valider notre ticket en R1.”

Allez Cannes !