Toutes les actualités du Club de l'AS Cannes - Féminines - Masculins - Academy

Le coin des partenaires : Joly Stores continue avec l’AS Cannes !

Joly Stores poursuit l’aventure avec l’AS Cannes ! A l’occasion de la saison 2020/2021, l’entreprise spécialisée dans la fermeture de l’habitat (menuiserie, volets roulants, portes d’entrée, portes de garages, pergolas, volets battants, portails, portillons, etc.) a décidé d’entamer sa quatrième saison aux côtés du club et de continuer à l’aider. Olivier Peretti, responsable du département stores, est fier de ce partenariat.

Olivier, pourquoi poursuivre avec le club ?

Parce que l’on croit au projet à moyen terme ! Je suis un passionné de foot et fervent supporter du club. Je suis lié d’amitié avec des personnes du club et je me rends compte du travail qu’ils réalisent, j’y crois fort !

Qu’attendez-vous de cette saison 2020/2021 ?

Qu’on mette un point final à nos cuisants échecs. Ce qui serait bien, c’est une montée en National 2 et une petite épopée en Coupe de France. Comme le SC Bastia il y a deux saisons, par exemple. Ce serait une plue-value pour le CV et c’est toujours super de vivre ça. Ça rendrait aussi hommage à tous les supporters qui suivent le club depuis tant d’années, à l’image des Red Furi ou des gens ne faisant pas partie d’un groupe de supporters mais qui viennent quand même au stade. Revoir Coubertin avec une grande affluence, ce serait vraiment bien !

Quels liens faites-vous entre votre entreprise et l’AS Cannes ?

Sur un terrain comme sur un chantier, on se doit d’être le plus performant possible. A l’instar d’une rencontre de football, rien n’est jamais acquis, il y a une constante remise en question. En tant que responsable, on gère ses équipes comme un coach. On prend les individualités et on essaye d’en faire une force collective, avec une réelle alchimie.

A titre personnel, depuis quand suivez-vous le club ?

Depuis que je suis arrivé dans la région, en 2004. Avant, j’habitais en région parisienne. Alors, je suivais de loin. Mais je me souviens qu’au collège, le fait d’intégrer le club ou son centre de formation, c’était une référence et une fierté pour chaque joueur !