Academy - Masculins - Toutes les actualités du Club de l'AS Cannes

R2 / Daniel Buti : « L’identité cannoise est très présente »

Daniel Buti est ancien joueur au niveau national. Depuis 20 ans, il est également entraîneur sénior et est, cette saison, adjoint de Derek Décamps avec la R2. Il nous livre son analyse du début de saison de l’équipe réserve.

Daniel, comment analyses-tu les deux premiers matchs de championnat ?

Paradoxalement, on a tiré beaucoup plus d’enseignements et d’éléments concrets lors du match nul contre La Valette (0-0) que face à Pégomas que nous avons largement battu (4-0) lors de la 1ère journée. Un premier match dans lequel on a marqué rapidement et où on a eu tendance à tomber dans la facilité. En revanche, face à une équipe bien en place de La Valette qui était visiblement venue chercher le point du nul, les phases de jeu travaillées et les consignes étaient beaucoup plus respectées. Précisons tout de même qu’en termes d’engagement, d’état d’esprit et de motivation, nos jeunes joueurs de la R2 ont été irréprochables. C’est de bon augure pour la progression de ce groupe très jeune qui, avec cet état d’esprit là, ne pourra que continuer de progresser.

Dans quel état d’esprit sont les joueurs depuis le début de la préparation ?

Inévitablement, en tant qu’entraineur, on fait toujours des comparaisons par rapport à notre parcours. Il est évident que les moyens mis en place par l’AS Cannes et ses dirigeants concernant la R2 font partie des meilleurs que j’ai pu côtoyer. C’est donc en toute logique que l’adhésion du groupe a été totale pendant cette préparation, tant sur l’assiduité des séances que sur le travail réalisé. Et ce n’est pas fini, on sent le groupe monter en puissance…

Peux-tu nous dire quelques mots sur ton arrivée au club ?

Je remercie Jean-Noel et Derek de m’avoir fait confiance et de m’avoir surtout donné la possibilité de participer en grande partie à la préparation physique de la N3. En effet, cela m’a permis de m’imprégner du travail et des objectifs que l’on veut atteindre à l’AS Cannes. J’ai pu aussi m’imprégner de l’identité cannoise, qui est ici très présente, et transmettre ces valeurs aux jeunes joueurs qui arrivent chez les seniors.

Globalement, quel est le rôle d’un adjoint ?

C’est toujours un rôle difficile d’être adjoint. L’important, c’est que le groupe ressente une solidarité sans faille, et que le travail effectué avec le coach aille dans le même sens, avec une vision similaire du football et des objectifs à atteindre. Avec Derek , on se découvre et on apprend à se connaître, mais une chose est sûre : nous partageons une vision commune sur les analyses et nos avis convergent bien souvent, et c’est là le plus important.