Masculins - Toutes les actualités du Club de l'AS Cannes - Academy

U19 Nationaux / David De Oliveira : « Un staff de mecs biens et compétents »

Les U19 Nationaux n’ont pas dit leur dernier mot. Malgré des résultats en dents de scie, les joueurs de David De Oliveira se montrent solides avec de nombreuses prestations convaincantes à leur actif. Onzièmes du championnat, les Rouge & Blanc ne pensent qu’à une seule chose : se maintenir.

A sept journées de la fin, les Cannois restent à la lutte pour le maintien. « La saison n’est pas encore terminée mais on peut dire qu’elle est très positive, au vu du contexte de départ, pose David De Oliveira. Je suis arrivé tardivement au club, courant mai, et nous avons recruté 14 nouveaux joueurs, avec les problématiques de mutés et donc la gestion particulière que cela impose. Malgré ça, nous n’avons jamais été relégables, ce qui, honnêtement, est un vrai exploit et que l’on soit toujours en course pour se maintenir à ce niveau ».

Pour mener la mission au mieux, c’est tout un groupe qui se met au diapason. « On a régulièrement fait jouer des joueurs nés 2002 et même 2 joueurs nés en 2003. Nous espérons vraiment nous maintenir pour repartir la saison prochaine dans de meilleures conditions. En tout cas, j’ai la chance d’avoir un staff composé de mecs biens et très compétents avec qui on est d’ailleurs déjà en train de préparer la saison 2020/2021 ».

Attendre

Pour le moment, tous les championnats restent suspendus en attendant de connaître l’évolution de la crise sanitaire que connaît une grande partie du monde. « Maintenant, reste à savoir comment va se terminer la saison en cours, si elle pourra reprendre et ce qui sera décidé si elle ne reprend pas. On devra s’adapter aux décisions de la Fédération ».

Et le plus important reste actuellement ailleurs… « Nous traversons un moment difficile avec ce virus qui touche de nombreuses personnes, j’espère que l’on limitera un maximum le nombre de victimes et que l’on trouvera vite un moyen de stopper définitivement cette épidémie. Le football paraît bien secondaire devant une telle situation ».